L’expérience au service du “Sauvetage” – Episode III

Une analyse efficace de l’entreprise doit être sans complaisance.

Il est assez courant que l’on me demande, comment recherches- tu tes clients ?

Je ne vais pas au-devant de mes clients, ils viennent de leur propre gré. (Ne voir dans cette démarche aucune prétention et encore moins une assurance sans limite).

En effet, c’est vraiment en cela que réside la première démarche du chef d’entreprise, celle qui affirme sa volonté de se faire assister. Au travers de cette action, il est clair que le dirigeant souhaite avoir toute conscience de la situation de son entreprise.

Lors de notre rencontre et une fois la présentation faite, A3-PLUS /Entreprise, nous rentrons dans le vif du sujet : Pourquoi faire appel à un intervenant extérieur ?

Très vite, je peux jauger la volonté du chef d’entreprise «  d’être ou de ne pas être bon élève ». Si je ressens la moindre réticence du client à se dévoiler et participer à la mise en place d’un vrai climat de confiance, je sais lui faire comprendre que nous ne pourrons pas collaborer et essayer ensemble de résoudre sa ou ses problématiques. Je ne suis surtout pas Monsieur GEO TROUVE TOUT. Je suis un ancien chef d’entreprise ayant acquis de l’expérience et surtout un grand vécu dans le milieu de l’entreprenariat.

Une fois cette étape dépassée, si les deux parties sont en phase, une convention parfaitement détaillée, tant en ce qui concerne le temps d’intervention que le coût, formalise l’accord passé. Il ne peut pas y avoir de surprise pour l’une ou l’autre des parties.

Lors de cette signature scellant notre future collaboration, je me vois chaque fois dans l’obligation de prévenir le chef d’entreprise qu’il est en train de me signer un chèque pour se faire mal…

A aucun moment, je ne sombre dans l’indulgence, l’influence, l’empathie et encore moins dans l’affect.

Mon rôle est d’être le plus objectif possible sans laisser de place à l’approximatif.

Avec l’expérience aujourd’hui acquise, je reste convaincu que seule une analyse approfondie de l’entreprise nous aide à découvrir les dysfonctionnements dans chacun des services.

A la suite du compte rendu de l’analyse et si telle est la volonté du décideur, un accompagnement pourra être mis en place.

Si très souvent je suis perçu au premier abord comme le « sauveur »  de l’entreprise, très vite le dirigeant se rend compte que je ne laisse rien passer et je deviens « celui qui dérange ». Même s’il est difficile d’accepter toute la vérité, bon nombre de chefs d’entreprises ont l’intelligence d’esprit de se rendre à l’évidence et d’accepter une remise en cause.

C’est dans ce contexte que peut être initiée l’analyse, suivie du compte-rendu et de l’accompagnement sur la réorganisation et l’optimisation de l’entreprise.

…à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *